Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Articles

Coupé du Monde [19] / Pulsions de mort

Coupé du Monde !
par Pierre-Jérôme Adjedj
Thématique(s) : Géo-Graphies Sous thématique(s) : Futebol

Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Etrange simultanéité. Juxtaposition du dérisoire et de l’essentiel. Mon premier est un enjeu sportif transformé artificiellement en affrontement guerrier par des médias toujours plus prompt à flatter les plus bas instincts de la population. Mon second est un conflit, bien réel celui-là, qui voit s’affronter un Etat à démocratie variable et un succédané d’Etat sans unité possible ; ceux-là ont remplacé le ballon et s’affrontent par corps d’enfants interposés. Mon tout est une nausée difficile à surmonter.

C’est sûrement une drôle d’idée, potentiellement suspecte d’irrespect, que d’établir un lien entre un quart de finale de coupe du monde entre la France et l’Allemagne et l’assassinat de trois jeunes israéliens. Les points communs, po[...]

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous ou abonnez-vous ici

Ce journal culturel en ligne est alimenté et animé par l’ancienne équipe de Cassandre/Horschamp et les nouveaux rédacteurs de L’Insatiable qui produit également Archipels avec Culture et démocratie. Nous vous proposons des formules d’abonnement à L’Insatiable et à Archipels. Vous pouvez également recevoir des collections de numéros thématiques de Cassandre/Horschamp. Nous ne pourrons évidemment pas continuer à le développer sans votre soutien !




Post-scriptum :

Cet article est dédié à la mémoire de l’ami Ilan Halévi, parti brutalement il y a un an presque jour pour jour. Son intelligence et sa tolérance manquent. Hélas.

GIF



<< ARTICLE PRÉCÉDENT
Récapitulation (Du geste symbolique)
ARTICLE SUIVANT >>
Coupé du Monde [18] / À qui perd gagne





Lire aussi
> Coupé du monde [Prologue] / La défaite de Socrate dans les arrêts de jeu
> Coupé du Monde [1] / La faim justifie les moyens
> Coupé du monde [2] / La mauvaise Grèce
> Coupé du Monde [3] / Faut pas charnier, quand même !
> Coupé du Monde [4] / Joue-là comme Boko Haram
> Coupé du Monde [5] / La guerre est un plat qui se mange froid
> Coupé du Monde [6] / Le coup d’Etat permanent
> Coupé du Monde [7] / La glorieuse incertitude du sport
> Coupé du Monde [8] / Loin des sous, loin du cœur
> Coupé du Monde [9] / Deutschland, Deutschland über alles
> Coupé du Monde [10] / C’était mieux avant...
> Coupé du Monde [11] / Pour du beurre
> Coupé du Monde [12] / Le jour des tricheurs
> Coupé du Monde [13] / La valise diplomatique
> Coupé du Monde [14] / Le football c’est pas un sport de gonzesse
> Coupé du Monde [15] / Par élimination
> Coupé du Monde [16] / Black book
> Coupé du Monde [17] / L’avant-guerre
> Coupé du Monde [18] / À qui perd gagne
> Coupé du Monde [20] / Gueule de bois
> Coupé du Monde [21] / La défaite en chantant
Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun…


Brèves


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Tous les deux ans, la ville se trans­forme en un gigan­tes­que cas­te­let en accueillant le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes qui réunit 230 com­pa­gnies et accueille plus de 150.000 spec­ta­teurs. En ce mois de sep­tem­bre aura lieu sa 19° Édition.


Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».